Traitement verrue : quels sont les éléments microscopiques qui composent une verrue ?

Après vous avoir expliqué les différents types de verrues que vous pouvez avoir, et vous avoir décrit leur aspect et leur couleur afin que vous puissiez facilement les reconnaître, nous allons à présent vous parler de l’aspect microscopique de ces lésions : comme nous vous l’avons expliqué sur traitement-verrue.com, une verrue n’est qu’une excroissance localisée sur la peau.

Le HPV a en effet pour “spécialité” si on peut le dire comme ça, de créer des papillomes : ce sont des excroissances multiples provoquées par une multiplication du tissu atteint jusqu’à ce qu’il dépasse ses limites anatomiques et qu’il y ait une sorte de “ création de nouveau tissu “ visible à l’oeil nu.

Une verrue au microscope c’est :

  • Une prolifération de kératinocytes ( cellules fabriquant de la kératine) dans les couches de la peau ;
  • Une hyperplasie épidermique: une sorte d’épiderme dédoublé ;
  • Une hyperacanthose: un épaississement de la peau.

Quel est l’intérêt de connaître cet aspect microscopique ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous abordons ce jargon médical spécialisé et auquel vous ne comprenez rien ? Eh bien sachez qu’il est très important pour vous de connaître l’intérêt de cette description : en cas de diagnostic différentiel, en cas de lésion suspectée d’être un mélanome, c’est un examen histologique qui, en visualisant cet aspect décrit plus haut, va trancher entre une verrue bénigne, ou une tumeur maligne.